[COUP DE GUEULE] ⚡️ Aujourd’hui, on tombe sur cet article  du 10 Mai 2016 Les Echos Business au titre un brin racoleur : 

“Je booste la notoriété de mon restaurant grâce aux réseaux sociaux … pour 0 euro !”

Si les conseils distillés restent en surface, ils sont pour autant cohérents et en adéquation avec la façon dont une page pro Facebook doit être administrée.
TOUTEFOIS, prétendre que cela ne coûte RIEN, NADA, NIENTE, NOTHING, ZÉRO BOULE… c’est être bien loin de la réalité. Sauf si le temps que passe ce restaurateur à alimenter sa page (et tout le tralala que cela suppose) est gratuit. Et à en juger le taux d’engagement sur la page du restaurant cité, une campagne de sponsorisation ne ferait pas de mal pour booster ses publications (merci Facebook et ton algorithme à la c**)…
 
Quand une TPE, PME ou Artisan prétend ne pas avoir le budget pour déléguer la gestion de sa communication c’est une des réalités du tissu économique. Pour autant, la réponse n’est pas totalement celle-là. C’est surtout qu’ils ne font pas de PRÉVISIONNEL SUR LE BUDGET COM de l’année suivante. Pourquoi? Entre autre, parce que ce type de communication reste encore un gadget pour la majorité.
 
De plus, de quel budget parle-t-on?
Si l’on reste dans le secteur de la restauration, un restaurant étoilé aura certainement plus de moyens à INVESTIR dans sa communication que le restaurant familial de Vescovato. Le but pour une agence étant de comprendre la demande de son client, et d’identifier ses réels besoins à partir du budget dont il dispose (ou que nous devons construire).
 
Quand les restaurateurs (les vrais) et les commerçants nous annoncent +20% sur leur CA suite au développement de leur images sur les réseaux sociaux, le retour sur investissement (ROI) est réel; et ne relève pas d’un gadget. Ce n’est pas une “Tarte à la crème” (Copyright J.R). Encore une fois, notre boulot ne consiste pas à poster un statut sur Facebook. Dans un premier temps, nous nous soucions de l’histoire de l’entreprise, ses atouts, ses faiblesses; quelque soit sa taille. Ensuite, si problématique il y a, nous proposons des solutions adaptées et sur mesure pour y répondre. Chaque action mise en place est mesurée de sorte à ajuster les suivantes et repérer un ROI.
 
🐟  Si un chef restaurateur nous dit “Cette Daurade je la cuisine de telle façon et il faut donc en parler de telle façon”, nous avons tous les éléments en main pour sublimer son travail. Par contre, nous ne permettrons pas de lui faire remarquer qu’une daurade c’est bon aussi au four avec deux rondelles de tomate et un filet d’huile d’olive.
Bien qu’il soit enrichissant de pouvoir échanger sur les expériences et métiers de chacun, il faut que chacun reste à sa place. 
Tout ça pour dire les gars: CHACUN SON MÉTIER.
Non Facebook n’est pas gratuit, seule l’inscription et son utilisation le sont. Si vous n’êtes pas un professionnel des réseaux sociaux, mais que vous les maîtrisez vous avez clairement raison de les utiliser, si toutefois vous avez du temps à y consacrer…
 
Sinon, pour aller plus loin, on vous invite à lire (plutôt) cet article : Promouvoir son restaurant sur internet  (un peu de pub ne fait pas de mal).

Autres publications